Les Nagui remportent le Sljivo

Devant une bonne centaine de personnes, la finale du dix-neuvième challenge Sljivo disputée à Marche dans les installations du Wex et cela, pour la deuxième année consécutive, aura été palpitante jusqu’à son terme. Cette finale séniors opposait Generali, équipe où l’on retrouvait Francis Dangleur (Oreye) dans les buts, Karim Ghafghaf et Mustafa Saglam (Bas-Oha), à la formation Thierry Fors Occasions, une équipe verviétoise axée sur plusieurs joueurs de Spa comme les frères Nagui, le gardien Genchi ou encore Kevin Raets.(…)



Avant la rencontre, Francis Dangleur expliquait: « Je ne compte plus mes participations au Sljivo, mais je sais que je peux entrer dans la légende du tournoi. Si nous remportons la finale, je serais le seul en avoir six à mon actif. Mais l’adversaire est de taille et cela risque d’être serré.


Et il avait raison le brave Francis. En effet, la rencontre est restée plus qu’indécise jusqu’à quelques minutes du terme. Les deux gardiens Genchi et Dangleur devaient faire preuve de beaucoup de maestria pour empêcher le marquoir de s’envoler. Certes, le tempo n’était pas endiablé. Crispés qu’ils étaient certainement de jouer devant les caméras de la RTBF et EXQI TV, les différents acteurs livraient un début de match assez tactique. Il fallait donc attendre un certain temps avant que les choses se décantent. Si Generali prenait un certain avantage, le trop grand nombre de fautes obligeaient les Saglam et autres à lever légèrement le pied sous peine de la sanction du penalty à dix mètres. La seconde période était du même style et les Verviétois émergeaient finalement dans les dernières minutes sur la marque de 7-5. Dangleur n’entrait pas dans la légende, mais n’en faisaient pas une affaire d’état : « On reviendra l’année prochaine et qui sait. Cette finale a été assez partagée et s’est jouée sur des détails. Mais, que c’est agréable de retrouver cette convivialité qui faisait défaut les dernières années. Certes, le plateau est moins relevé, mais on sent que les Liégeois commencent à revenir. »


Yilmaz et El Ghoulbzouri à la trappe


De fait, durant ce tournoi, aucun incident majeur n’ a été relevé. A noter que les El Ghoulbzouri et Yilmaz qui faisaient partie d’une équipe composée de Luxembourgeois et Liégeois comme le gardien réserve de Hamoir, Gwenaël Jaa, se sont faits sortir au stade des quarts de finale. L’avant de poche hamoirien s’étant fait exclure le match précédent, les Yilmaz et Jaa ont échoué sur le fil.



Ismaël El Ghoulbzouri, éliminé en quarts de finale.



Quand à Benoît Thans, co-organisateur du tournoi, il tirait un bilan positif : « Nous sommes en augmentation de 20 pour cent au niveau du nombre des équipes et des entrées. Pour la vingtième édition, nous allons peut-être regrouper le tournoi seniors sur moins de journées. Les autres soirs, nous nous dirigerons certainement vers des soirées à thèmes. Une soirée pour des clubs de D1, une autre pour un tournoi parents. Pourquoi ne pas faire aussi un tournoi ouvert aux joueurs d’une série provinciale comme la P2, par exemple. Ce serait l’occasion pour des gens de différentes provinces de se mesurer« 


Sans oublier non plus le challenge en mémoire de François Sterchele. Un challenge qui s’est déroulé en une seule soirée et où, on a pu voir notamment les talents de buteur du Brugeois Stijnen. Mais ce challenge rappelait surtout la place qu’occupera toujours François dans le coeur des footeux.