De Simone n’oublie pas Hamoir [Interview]

Giuliano De Simone est le gardien de but et capitaine du club d’Amay, matricule évoluant en première provinciale.

Formé au Standard de Liège, il fera ses premiers pas de footballeur comme joueur de champ et ce n’est qu’à neuf ans qu’il opte pour le poste de gardien.

A l’âge de seize ans, il décide de rejoindre Amay pour y jouer trois saisons en équipe de jeunes. Il devra attendre un passage à Comblain Sport, en promotion, pour débuter en équipe première. Depuis, le keeper a remporté trois titres de champion, tous acquis sous le maillot de son club de cœur, Hamoir.

INTERVIEW d’un portier qui connait ses priorités:

Vos multiples choix de clubs semblent refléter certaines étapes de votre vie…
Lorsqu’on est jeune, on pense à évoluer dans le meilleur club possible. Beaucoup de choses sont importantes : les ambitions du club, l’infrastructure, son sérieux, son entraineur, son niveau.
Lorsqu’on arrive, comme moi, à un âge où la fin de carrière est plus proche que le début, certains critères changent : la proximité, la fréquence des entrainements.
Mais bien sur les ambitions, l’infrastructure et le sérieux sont des critères qui restent primordiaux.


Reste à trouver le bon équilibre entre confort et compétition…
Je suis quelqu’un qui aime le football à un niveau acceptable. Le jour où je n’ai plus ma place à ce niveau, j’arrête ! Je me suis fixé une limite et je m’y tiendrai. En quittant Hamoir la saison dernière, j’ai déjà fait un choix dans ce sens.


Vous avez pas mal bourlingué… Mais quel est le coéquipier qui vous a le plus impressionné ?
Raphaël Miceli, avec qui j’ai évolué à Hamoir. Quelqu’un d’extraordinaire, tant sur le terrain qu’en dehors. Un garçon super sympa, simple et avec un énorme talent.

On devine votre réponse mais y a-t-il un club en particulier où vous souhaiteriez terminer votre carrière ?
Sans aucune hésitation je dirais Hamoir, le club de mon cœur. J’y ai vécu les plus beaux moments de ma carrière footballistique et côtoyé des équipiers exemplaires, d’excellents entraineurs, des supporters incroyables et un président en or massif ! Ce club aura toujours une place particulière à mes yeux. En ce qui me concerne, ce n’est pas un simple club de football, mais une seconde famille.