Sprimont se déplace à Wavre prudemment

Sprimont-Comblain accumule les remises ces dernières semaines, ce qui pourrait lui jouer un mauvais tour en vue d’un tour final auquel l’équipe du président Prégardien peut toujours légitimement prétendre. (…)

Samedi soir, Sprimont affrontera Wavre dans le fief de cette dernière. Un adversaire dont il faudra se méfier, et dont Vincent Prégardien considère du reste qu’il s’agit de « la plus belle équipe qu’il ait vu évoluer cette saison en promotion D ».

A l’aller, Sprimont avait battu Wavre sur un score arsenal. Philippe Médery, son actuel entraîneur, avait alors déjà été nommé, mais il n’avait pas encore pris place dans le dug-out. Comme à son habitude, il fera le déplacement en Brabant wallon avec l’idée bien arrêtée de ramener les trois points ; ceux-ci seraient précieux puisque synonymes à la fois de recollement au peloton d’équipes qui précèdent Sprimont au classement général et de consolidation du leadership sur la seule deuxième tranche.

Médery ne pourra compter sur Yannick Woos, suspendu, ni sur Sébastien Bertrand, laissé au repos pour cause d’otite. Un point d’interrogation subsiste sur la tête du capitaine, Christophe « Schtroumpf » Verbeeren, qui n’a pu s’entraîner normalement cette semaine pour cause de soucis gastriques. Les deux recrues du mercato, le gardien Jimmy Fortemps et le défenseur Jérôme Tailleur, seront en revanche du voyage, tout comme Fays, un joueur polyvalent évoluant en U19.

Le noyau : Regnier, Fortemps ; Eputa, Rouffignon, Maréchal, Pirnay, Franchi, Tailleur ; Marchal, Neuville, Bigirimana, Dionisio, Fays ; Varela-Gomes, Andich, Verbeeren ( ?), Calli.