Billy Jottard (Andrimont) signe à Amblève : « La concurrence ne me fait pas peur ! » [Interview]


Après Eupen et Andrimont, Billy Jottard s’en ira défendre le maillot d’Amblève.


À 23 ans, Billy Jottard était en quête d’un nouveau challenge. Après une saison en demi-teinte avec Andrimont, il signera mercredi son transfert pour Amblève. Interview de ce citoyen d’Herbestal qui n’a pas peur de la concurrence (…)

 

Vous allez quitter Andrimont, une équipe qui misait gros en cette année du centenaire. Quel regard portez-vous sur la saison qui se termine avec les Jaune et Bleu ?
Il s’agit d’une saison très moyenne pendant laquelle on ne me pas utilisé sur base de mes qualités. De plus, je crois que l’équipe n’a pas vraiment tourné. Toutefois, j’ai de bons contacts avec tout le monde mais je crois simplement que ce n’était pas la mentalité que je recherchais. Dans le sport, il faut plus de discipline.

 

Limoger Helmut Graf après la déroute face à Saint-Vith, était-ce un bon choix ?
Il commencait à y avoir un manque de dialogue entre le coach et l’équipe, c’est tout ce que je peux lui reprocher. Mais le problème n’est pas là. Je crois qu’il est plus facile de virer le coach que les joueurs.

 

Avant de signer à Amblève, Charly Thonnard, le futur T1 andrimontois, vous a-t-il contacté ?
Oui. Il souhaitait me garder, j’ai discuté avec lui mais j’ai été quelque peu déçu. De plus, je crois qu’il était temps pour moi de changer d’air.

 

Votre choix s’est donc porté sur Amblève, vous signerez mercredi… Qu’est-ce qui vous a séduit dans ce nouveau challenge ?
J’ai été contacté par Mike Goebbels, l’entraineur. Nous nous sommes rencontrés et il a su me convaincre. C’est une équipe jeune, motivée, avec des ambitions et de belles infrastructures. De plus, un ami, Roger Vroenen, joue déjà là-bas. Toutes ces raisons m’ont convaincu.

 

La concurrence à Amblève sera de taille…
La concurrence ne me fait pas peur. Je peux évoluer à différents postes et puis, même si j’ai des choses à prouver, je ne me fais pas trop de soucis…