Fio Serchia ne jouera plus [Interview]


Fio Serchia raccroche les crampons, mais reste coach. (Mlotkowski)

Faut-il encore présenter Fio Serchia ? Passé par de nombreux clubs professionnels dont le RWDM et La Louvière, cet Italien d’origine était revenu dans la région liégeoise à Amay avant de passer en début de saison 2007-2008 comme joueur-entraîneur à Stockay en 2A. Il ne sera plus « que » coach la saison prochaine. Mais pourquoi ? Interview à découvrir ci-dessous:



Fio Serchia en P2 alors qu’on vous a cité à l’échelon national. Bizarre non ?

Oui et non ! Il est vrai que cela ne me dérangerait pas de coacher au niveau national, mais je n’ai pas eu beaucoup de touches pendant la période des transferts si ce n’est avec Hamoir quand Stéphane Huet a arrêté. Il faut savoir aussi que je me sens très bien à Stockay où dès le mois de janvier, j’avais dit que je prolongerai d’une saison. Bien sûr, si un club de nationale venait frapper à ma porte, je pense qu’on se mettrait à table avec le comité stockalien.



Vous cumuliez les fonctions de coach et entraîneur. Pourquoi arrêter ?
Il n’est pas facile pour moi de ressentir les choses de la même façon en étant sur le terrain aussi. Je resterai en condition, mais ne monterai sur le terrain que en dernière limite. Je pense pouvoir apporter plus à l’équipe en restant sur la touche.



Quel style de coach êtes vous ?
J’aime avant tout qu’on prenne du plaisir à jouer et à faire circuler le ballon. C’est important de s’amuser et surtout à notre niveau. J’ai peut-être été un peu trop cool la saison dernière et je vais un peu prendre mes distances en exigeant que les horaires soient respectés. Je ne suis pas un partisan des amendes, mais parfois il faut passer par là.



Quelles seront les ambitions de Stockay la saison prochaine ?
Comme l’a dit le président: faire mieux que la défunte saison. C’est à dire, accrocher une tranche ou terminer en ordre utile pour jouer le tour final. Stockay est un club qui a un énorme potentiel humain et des infrastructures à la hauteur. Une montée en P1 dans le moyen terme ne serait pas un suicide. Mais chaque chose en son temps. A Stockay, on sait ce que signifient les mots amitié et amour du club. C’est le plus important !