Cela gronde à Sclessin

  • Dans un communiqué officiel du conseil d’administration paru ce dimanche soir sur le site internet du club, on peut se rendre compte que le torchon brûle entre le club et certains de ses supporters, pour ne pas dire un nombre certain (…)

« Ce samedi soir, le Standard de Liège s’est imposé 1-0 devant Courtrai. La première victoire à domicile de la saison, le premier match sans encaisser de but. Un succès qui a permis à certains joueurs de prendre leur revanche. Le Standard a bien joué et rentre dans le Top 6. Que d’occasions de se réjouir.

Au lieu de cela, la presse du jour est focalisée sur d’autres événements. Des actions de mécontentement déclenchées dans les tribunes  pendant, mais surtout, et c’est regrettable, après le match.

Les joueurs auraient pu être déstabilisés par le climat malsain installé, depuis plusieurs jours par quelques individus. Malgré cela, le groupe s’est battu sur le terrain en formant un bloc, en faisant corps avec le staff sportif, bref en se concentrant sur le match.

A l’issue de la rencontre l’équipe est rentrée aux vestiaires sans faire le traditionnel tour d’honneur. Les raisons sont multiples. D’abord, aucun joueur du Standard « n’est là pour le pognon ». Ensuite personne n’admet ce climat détestable installé, après seulement 4 journées de championnat, par quelques agitateurs. Enfin, le groupe n’admet pas les attaques gratuites contre le travail du staff sportif ni les critiques contre certains joueurs. Le noyau est jeune et il a du talent. Le manque de soutien ne fait que mettre plus de pression sur ses épaules. Cela met également en péril le bon déroulement de la saison. Que l’équipe se soit imposée hier soir, face à l’une des bonnes formations de la compétition, relève d’abord d’une solidarité entre les joueurs et tous les niveaux du club. « On gagne ensemble, on perd ensemble ». Hier, le mot « ensemble » avait, semble-t-il perdu, de son sens pour quelques individus dont l’action  nous semble totalement injuste. Notre équipe a besoin d’encouragements, pas de revendications déplacées. Croire que dépenser des millions arrangera les choses démontre bien une méconnaissance du football. Le Standard de Liège est un club sain financièrement. Il entend le rester. Notre club vient d’ailleurs d’être félicité par les dirigeants du Real Madrid pour la gestion de son budget et de ses finances.

En visite hier soir à Sclessin, un journaliste étranger a demandé au vice-président du Standard ce qu’il pensait de la réaction des joueurs en fin de match. La réponse fut très claire. « Ils ont eu une attitude très positive pour leur club et pour leur blason. Ils ont pris leurs responsabilités face à un comportement particulièrement négatif de certains qui n’ont peut-être pas leur place au sein du fabuleux public de Sclessin. »

Les joueurs regrettent évidemment que l’ensemble des supporters ait été pénalisé hier soir en raison du retour immédiat aux vestiaires. La direction prend acte de la décision des joueurs et constate le contraste entre le négativisme de quelques agitateurs et la ferveur exemplaire d’une large majorité des supporters.

Les incidents qui ont eu lieu après le match sont, à nos yeux, tout autant inadmissibles. Ils donnent le sentiment que certains énergumènes avaient décidé, quoi qu’il arrive, de mettre plus de pression encore. Il y a eu des dégradations après la rencontre et une confrontation avec la police. Le résultat d’hier ne comptait manifestement pas à leurs yeux. La direction avait accepté l’affichage de certaines banderoles de mécontentement. La liberté d’expression a été salie par ces débordements.

Notre équipe tentera maintenant de préparer, dans la sérénité, le prochain match de championnat. Nous espérons vivement que d’ici là, certains seront revenus à la raison et démontreront qu’ils sont réellement « là pour le club et pour le blason ».