D1 : Le Standard monte au créneau

alt
Defour jouera-t-il dans un championnat à 18 ?

  • La direction du Standard a diffusé un communiqué ce vendredi, et met en exergue un manque d’informations et les manoeuvres du G4 afin de diviser le groupe dit du G11 Retrouvez ci-dessous le communiqué paru sur le site internet du club (…)

« Pour de strictes raisons d’ordre sportif, notre club a opté pour une compétition régulière (match aller et match retour sans play-off).

Le Standard de Liège était d’avis qu’une première division composée de 16 équipes était une règle parfaitement acceptable. Si le retour à la compétition régulière requiert un passage à 18 équipes, suite à une décision majoritaire, notre club pouvait s’en accomoder.

Depuis le vote intervenu le 10 décembre dernier à une majorité des 3/4 – la majorité des 2/3 étant requise -, à aucun moment le Président Ivan DE WITTE ou le Directeur Général Ludwig SNEYERS n’ont contacté le Standard de Liège. Ils n’ignoraient pourtant pas que notre club s’était abstenu d’utiliser l’appui d’un groupe ou d’une association de clubs pour tenter de faire prévaloir son point de vue. Alors qu’il était prévu au terme de la réunion du 14 janvier dernier que le Président DE WITTE mettrait en place une solution de nature à faire prévaloir un consensus et qu’il en informerait en direct notre club avant ce 28 janvier, le silence dénoncé ci-dessus s’est malheureusement poursuivi. Dans le même temps, les clubs composant le G4 ont multiplié les démarches pour diviser le groupe dit du G11 et obtenir qu’en définitive le quorum qui devait être atteint pour la réunion de ce 28 janvier ne soit pas réuni. La Ligue s’est ainsi trouvée dans l’impossibilité juridique de délibérer sur les mesures d’exécution nécessaires que la décision du 10 décembre impose.

Au sein du G11, on semble aujourd’hui avoir ouvert la porte à un strict marchandage d’ordre financier jumelé à l’un ou l’autre transfert pour finalement renier l’analyse sportive qui avait prévalu en décembre. Avec la complicité du Président et du Directeur Général de la Jupiler Pro League, les membres du G4 se complaisent dans cette situation et espèrent ainsi obtenir le statu quo qu’ils ont toujours  souhaité (championnat à 16 équipes avec play-off).

Les amateurs de football ne peuvent trouver leur compte dans pareille situation qui démontre le mauvais fonctionnement des instances dirigeantes de la Ligue Professionnelle.

Le Standard de Liège ne peut malheureusement mener seul avec succès une croisade pour que le meilleur choix sportif puisse prévaloir. Il en tirera les conséquences qui s’imposent lorsque ce débat et d’autres qui lui sont voisins seront portés à l’ordre du jour d’un prochain Conseil d’Administration de la Jupiler Pro League«