L’AS Eupen a la tête et neuf orteils en D2


Imborgia a lui aussi sa part de responsabilité dans l’échec eupenois.

  • Il ne manque que la confirmation mathématique mais Eupen, dernier du tour final de D2 avec 7 points de retard sur Mons et Beveren alors qu’il ne reste que trois matchs, file tout droit vers la D2. Un échec que l’on doit à des raisons sportives, mais pas uniquement. Battus 3-1 hier à Mons (doublé de Perbet, but de Jefferson pour Eupen), les Germanophones sont devenus méconnaissables. Pour rappel, le directeur général Manfred Theissen quittera le club fin juin, et le décideur italien Antonio Imborgia est à la recherche d’un nouveau partenaire pour l’Alliance. Histoire de lancer un nouveau projet…en D2.

  • Toutes les infos sur l’AS Eupen à découvrir chaque jour dans L’Avenir Verviers.