D2: « Charleroi avait parfois du mal à tenir contre Eupen »


Philippe Simonin, l’ancien préparateur physique d’Eupen aujourd’hui à Charleroi.


  • La saison dernière, le Français Philippe Simonin était le préparateur physique (et adjoint) d’Albert Cartier, alors coach d’Eupen. Pour rappel, les deux hommes avaient été remerciés par la direction de l’AS car ils avaient été soupçonnés de contacts, lors des play-off trois face à Charleroi, d’avec le Sporting d’Abbas Bayat. « Je suis revenu ce samedi au Kehrweg sans aucun esprit de revanche », nous a confié Philippe Simonin, le préparateur physique aujourd’hui chez les Zèbres. « L’esprit de revanche ne fait pas avancer les choses. Et puis les gens (NDLR: Antonio Imborgia) qui ont provoqué ce départ non désiré ne sont plus là et cela m’a fait plaisir de revenir à Eupen. » Et l’ancien préparateur de la sélection togolaise d’ajouter: (…)

    « Cette victoire 0-1 ici à Eupen est très importante. D’autant que je suis bien placé pour dire que la saison dernière, Charleroi avait tendance à craquer en fin de match contre Eupen (rires). Ici, on a su rester organisé tout au long de la partie. Cette victoire est belle, mais il faut désormais se concentrer sur la suite, car le championnat est encore long », conclut Philippe Simonin, que de nombreuses connaissances n’ont pas manqué de saluer lors de son retour en terre germanophone.