La semaine des Rouches : Pocognoli sur la touche pour plus d’un mois


Poco s’est déchiré le quadriceps.


Retrouvez ci-dessous la semaine des Rouches :

Lundi 1er octobre : Les Rouches ont concédé, dimanche, au stade des Eperons d’Or, leur quatrième défaite de rang. Zukanovic a ouvert la marque pour les Courtraisiens dès la 10ème minute, puis il a empêché un ballon d’entrer dans la cage à l’aide de son bras. Exclusion du défenseur et pénalty réussi d’une Panenka par Gonzalez. A 10 contre 11, les Liégeois ont concédé un but à vingt minutes du terme. Les Rouches sont en pleine crise.

Mardi 2 octobre : Déjà privé de Michy Batshuayi et Imoh Ezekiel pour la venue des Mauves, Ron Jans devra se passer de Sébastien Pocognoli. Le latéral gauche s’est déchiré le quadriceps droit et sera indisponible 4 à 8 semaines.

Mercredi 3 octobre : Avant chaque Classico, les sorties dans la presse se multiplient mais cette année, plus que d’accoutumée. Le bilan chiffré du Standard inquiète, les questions sur l’effectif des Rouches ont été abordées par Robert Waseige qui juge le noyau trop faible pour un club de ce standing.
Roland Duchatelet a défendu Ron Jans. Celui-ci devrait d’ailleurs être maintenu tout au long de la saison. Pas sûr que les supporters du Standard l’entendront de cette oreille en cas de déconvenue face au Sporting.

Jeudi 4 octobre : La révolte des supporters Rouches a débuté ! Sur le réseau social « Facebook », un groupe intitulé «  Pour le retour de Lucien D’Onofrio au Standard. » a enregistré plus de 3000 j’aime en deux jours.  La  majorité des supporters du Standard verrait d’un bon œil le retour de l’ex homme fort du club liégeois.

Vendredi 5 octobre : La tension est à son comble. En conférence de presse, c’est Yoni Buyens et Jelle Van Damme qui ont pris leur responsabilité. Tous les deux ont insisté sur le fait que la victoire face aux Bruxellois est impérative et que la situation actuelle est inacceptable.