CS Visé (D2): Rentmeister à Westerlo « mais j’irais peut-être un jour à Verviers »


Il avait (notamment) le choix entre un club de D2 aux réelles ambitions de montées, Westerlo, et une équipe verviétoise qui joue son maintien en D3B. La décision de Jeffrey Rentmeister, qui vient de signer un contrat de six mois en faveur des Campinois, n’étonnera donc personne. Dans le journal l’Avenir (Le Jour) Verviers, il s’explique: «Je vais là-bas dans un rôle de remplaçant de luxe puisqu’ils ont l’une des meilleures défenses de D2, déclare le joueur de 28 ans. Je le sais, mais ce sera à moi de travailler pour recevoir ma chance. Toutefois, Westerlo représente une réelle opportunité pour moi. C’est, à mes yeux, le club qui doit remonter en D1.»

Et rien ne dit qu’après ce contrat de six mois le désormais ex-défenseur de Visé ne se verra pas proposer l’une ou l’autre prolongation au Kuipje.


Rupture de contrat avec Visé


«On verra bien, mais mon contrat de six mois n’inclut pas d’option», précise-t-il, avant d’évoquer l’intérêt du RCS Verviers qui aurait bien eu besoin d’un patron dans sa défense. «Nous avons été en contact, effectivement. Toutefois, même si je suis un citoyen verviétois pure souche, je pense que ce n’est pas encore le bon moment pour moi. Qui sait, je rejoindrai peut-être un jour le RCSV, dans un rôle qui pourrait se jouer sur et/ou en dehors du terrain… Ça me plairait. Concernant leur situation actuelle, je suis convaincu que Robert Jansen et le coach Drazen Brncic font du bon boulot. Il faut simplement que l’alchimie prenne. J’espère qu’ils vont s’en sortir.»

Parlant de club mal en point(s), Jeffrey Rentmeister ne peut éluder la question sur son départ de Visé. Comment passe-t-on d’un rôle de capitaine à celui de réserviste mis de côté?

«Disons que le manque de résultats en début de saison a poussé le club à adopter une autre politique. Visé a choisi de miser un peu plus sur les jeunes, tout en écartant certains joueurs dont je faisais partie. C’est comme ça. Mais je pense qu’il était de toute façon temps pour moi de m’en aller. Dans mon intérêt et dans celui du club aussi. Nous avons finalement trouvé un accord bilatéral pour une rupture de contrat et j’ai eu l’opportunité de signer à Westerlo. On fera le point dans six mois, mais je suis très motivé par ce nouveau défi.»