Croatie – Belgique: le même pronostic pour Didier Ernst et Éric Deflandre… et vous? [+commentaires]

 

Ce vendredi dans les journaux de l’Avenir (Le Jour Verviers & Huy-Waremme), on ne parle (presque) que de ça: le choc CroatieBelgique de ce soir. Ainsi, dans l’édition verviétoise du quotidien, c’est Didier Ernst, coach de Sprimont passé par La Calamine ou encore Verviers, mais surtout ex-joueur du Standard de Liège et… ex-Diable Rouge (à une reprise, contre l’Egypte, en 1999) qui analyse le choc Croatie – Belgique. « Il y aura beaucoup de pression, mais nos joueurs évoluent dans les plus grandes compétitions européennes, donc ils sauront la gérer, je ne m’en fais pas. Et puis, même en cas de faux pas en Croatie, il restera un match pour se rattraper. On va se qualifier! », déclare-t-il.

 

Dans l’Avenir Huy-Waremme, l’analyse est faite par Éric Deflandre, l’homme aux 57 caps, deux coupes du monde et un Euro, qui a déjà affronté les Croates chez eux lors d’un funeste 4-0 le 29 mars 2003 comptant pour les qualifications de l’Euro 2004. Le stadion Maksimir de Zagreb, il connaît. « On avait bu le bouillon là-bas, terrible, se souvient-il. On avait encaissé très rapidement et on ne s’en était jamais remis. Il y avait Franky Vandendriessche dans les buts et il avait limité les dégâts comme il le pouvait, le pauvre. C’était du costaud en face avec quelques stars du football européen (NDLR  : comme Pletikosa, Simic, les frères Kovac ou encore Stanic et Rapaic). On avait été pris à la gorge et on n’avait jamais su relever la tête. Les Diables le savent  : l’accueil sera le même ce vendredi soir là-bas. Mais ils ont un avantage sur nous  : eux, savent faire le jeu. Et ne devront pas subir nécessairement. D’ailleurs, si j’ai un conseil à leur donner, c’est de rester eux-mêmes, de jouer leur jeu, de ne pas se prendre la tête. Des occasions, ils en auront. »

Le pronostic de Didier Ernst:  « Je vois les Diables Rouges revenir de Croatie avec un partage, 1-1. Le buteur? Euh… Disons Lukaku, s’il joue bien entendu… »

Le pronostic d’Éric Deflandre: « Allez, un petit 1-1 avec un but de mon pote Daniel Van Buyten. Une tête comme il l’avait faite en Écosse lors de sa première sélection, histoire de boucler la boucle. »

 Et vous, quel est votre pronostic?

{loadposition fb}