Le RCS Verviers (D3B) veut rester à Verviers, la piste Seraing passe au second plan


Cela bouge au RCS Verviers, où des pistes régionales seraient privilégiées à l’heure d’envisager l’avenir du club, qui veut rester à Verviers, et plus que probablement à Bielmont. La piste de Seraing, elle, passe au second plan.


Voici le communiqué du club:


« Après plusieurs semaines de silence délibéré, la direction de l’ASBL RCS Verviers tient à apporter quelques précisions sur les derniers travaux qui sont inlassablement réalisés en interne depuis de très longues semaines. En respect strict des statuts, l’Assemblée générale, seule habilitée à décider de son avenir et du matricule 8 dont elle est la détentrice, s’est réunie à de nombreuses reprises en séance extraordinaire. Il s’est agi avant tout de réunions techniques, analytiques, relatives aux différentes possibilités quant à la poursuite de l’ASBL dans sa configuration actuelle, mais aussi en fonction des pistes de refinancement voire de cession du matricule à un tiers. Il s’est clairement dégagé des travaux que la solution « verviétoise » à la crise financière actuelle est celle qui agrée la majorité des parties concernées par le dossier, pour son côté affectif et historique mais surtout sportif, Verviers méritant à tout le moins un club du niveau de 3ème nationale, à un moment où l’équipe première  réalise un championnat d’exception et est en mesure sportive de disputer le tour final. A ce titre, la décision prise cette semaine par l’Assemblée générale est de rentrer le dossier, de demande de licence pour la D2 pour la date butoir du lundi 17 février. La deuxième décision, par la grâce de certaines aides extérieures, a été de dégager un certain montant nécessaire à payer en partie les arrières dus à l’équipe première et à son staff dès la semaine prochaine. La troisième décision est de ne pas mettre au premier plan la piste dite de Seraing étant donné qu’une forme d’élan se manifeste, en particulier dans le secteur économique au sens large, pour refinancer l’ASBL et ses échéances les plus urgentes. Ce refinancement à court terme se réalisera en parallèle avec des études approfondies de partenariats menées par plusieurs groupes de travail afin d’assurer la pérennité du club pour le moyen voire le long terme, en ce compris le projet sportif de l’école des jeunes. La direction attend pour les tout prochains jours des accords formels d’aide financière accrue qui devraient permettre de poursuivre les activités de l’asbl à Verviers, et nulle part ailleurs, avec le matricule 8. »