Prom D : Fransquet, toujours sans club, se confie


Fransquet se retrouve sans club.

 

 

  • Arnaud Fransquet a défendu cette saison avec succès les filets de Hamoir et n’a toujours pas de club. Confessions d’un gardien réduit au « chômage »: (…)

« Franchement, je ne m’attendais pas à recevoir si peu de propositions. Bien sûr, il y a bien eu Liège et deux clubs de P1 liégeoise mais c’est un peu peu, explique l’ex-gardien numéro de Hamoir. J’avais demandé au président Finocchio un petit plus par rapport à la saison dernière et après deux heures de discussion, nous ne sommes pas tombés d’accord. A 29 ans, j’ai toujours de l’ambition et j’étais prêt à jouer pour moins plus haut ou pour plus en P1. Je n’ai pas de travail à l’heure actuelle et cela commence à devenir long. Liège m’a fait des propositions. Je n’étais pas des plus chauds suite aux problèmes extra-sportifs rencontrés par les Sang et Marine mais mon agent m’a convaincu d’aller jouer ce match test au Luxembourg. Je n’étais pas très bien le matin du match et il est vrai que j’ai déjà livré de meilleurs rencontres. Je n’ai joué qu’une mi-temps et je n’avais plus joué depuis un mois. Le lendemain, Jules Dethier me sonnait pour me dire que je n’avais pas tapé dans l’oeil de Nico Claesen. Je peux le comprendre mais être jugé sur 45 minutes est un peu juste. »

 


Ce citoyen de Neupré sait qu’après être resté à l’arrêt aussi longtemps, il lui a fallu du temps pour retrouver son niveau et le dernier rempart hamoirien a livré une fin de saison en boulet de canon avec quelques penaltys arrêtés par ci par là.   

 

 

 » Je pouvais rester à Hamoir et pas plus tard que fin de semaine dernière, au souper de fin de saison, on me l’a redis. On m’a dit que Jaa était un bon gardien mais je n’avais pas peur d’entrer en concurrence. J’ai un peu le même caractère que le président et cela a coincé mais nous nous sommes quittés en bons termes. Hamoir a effectué un bon recrutement axé sur les jeunes et devrait faire mieux que cette saison. Pour ma part, j’entretiens seul ma forme et je ne sais pas si je vais m’entretenir avec une équipe ou pas. J’ai encore l’espoir de trouver un club. Quand je vois que Dimitri Habran qui défendait les filets de Seraing ne sait pas encore de quoi sera faite la saison prochaine, il y a de quoi se poser des questions. Je n’ai pas trop envie non plus de repartir vers l’étranger car j’aspire un peu à une certaine stabilité. »