P1 : Spa en a mis huit à Eupen

Après avoir loupé quelques opportunités, les Spadois ouvrent le score au quart d’heure par un débordement de Namotte sur le flanc gauche. Trois nouvelles occasions spadoises plus loin, c’est Genchi qui sauve ses filets sur un coup franc bien botté par Schmitz. Genchi relance de la main vers Ozdemir, service parfait vers Akdim et puis Mutsinzi pour Azzouzi qui plante le 2ème. Sur une combinaison avec Lemaire et Azzouzi, Namotte fonce vers le gardien et le trompe après une feinte de corps. Dès la reprise, on sent qu’Eupen a lâché prise. Le reste ne sera d’ailleurs qu’une démonstration de football offensif de la part des Spadois. Ozdemir lance Azzouzi seul dans l’axe et c’est déjà 4-0. Azzouzi remettra le couvert un peur plus tard pour le 5-0. Et puis, ce sera le tour du jeune Justin Iurman parti dans la profondeur pour tromper le gardien eupenois (5-0). Lemaire combine avec Lusinga pour Rondeux qui fait 7-0. Une belle phase entre Namotte, Iurman et Akdim permettra à ce dernier de planter le 8ème. Ecrasante victoire spadoise contre des eupenois très faibles. Comme le dit l’adage et Négrin  à l’issue de la rencontre : « A vaincre sans peine, on triomphe sans gloire« .

ARBITRE : M.Doyen

CARTES JAUNES / Spa : Namotte 35e, Akdim 84e / Eupen : Schmitz 24e, Vanaschen 47e, Klinkenberg 68e

CARTE ROUGE / Eupen : Hick 75e. 

BUTS : Namotte (16e, 38e), Azzouzi (35e, 56e, 62e), Iurman (72e), Rondeux (76e) , Akdim (83e)

SPA : Genchi, Ozdemir, Lemaire, Akdim, Azzouzi (Lusinga 63e), Mutsinzi (Iurman 63e), Négrin (Rondeux 63e), Zanin, Namotte, Mertens, Schroeder

EUPEN : Woellenweber, Deroanne, Rampelbergh, Laschet, Grégoire, Claes (Hick 45e), Schmitz (Mannens 45e), Vanaschen, Klinkerberg, Malmendier, Klos (Heinen 79e)