P3C: Hospitalisés, les joueurs de Glons ont-ils été volontairement drogués à Magnée?

Lejeune et Magro, de Glons, lors de leur transport en ambulance. (photo O.C.).


En P3C, Magnée s’est imposé 4-0 face à Glons ce dimanche. Mais l’info n’est pas là. Non, car, comme on peut le lire ce lundi dans les journaux l’Avenir, sept joueurs de Glons (Anthony Magro, Adem Turan, Alexandre Ianello, Edouard Lejeune, Jordan Delbrouck, Nicolas Annaert et Dylan Bernabei), victimes de vertiges, de pertes d’équilibre et de maux de tête, ont été transportés par plusieurs ambulances dans différents hôpitaux de la région après le match. L’hélicoptère médicalisé de Bra-Sur-Lienne est lui aussi intervenu. Selon nos informations, plusieurs joueurs de Glons seraient toujours hospitalisés à l’heure d’écrire ces lignes.

Aux dires de l’entraîneur de Glons Olivier Colella, cela ne fait aucun doute, ses joueurs ont été drogués! « Nous avons été intoxiqués par six bouteilles d’eau distribuées par Magnée, explique-t-il dans l’Avenir. Les auditions de police ont été faites, et s’il s’avère que c’était volontaire, je peux vous dire que ça va barder! »


Du côté de Magnée, le coach Jean-Marie Vervoir refuse de croire à cette histoire. Il se montre catégorique, toujours dans le quotidien l’Avenir.  « Le comportement des joueurs de Glons était très particulier et ce, dès leur arrivée. Ils étaient particulièrement agressifs sur le terrain et je pense qu’il ont dû consommer des substances (sic). Mais nous, on ne les a pas drogués! Cette histoire est grotesque et ne tient pas debout car certains ont eu un malaise une heure après le match. Les policiers sont venus et j’espère que la lumière sera vite faite sur cette histoire. »


Il semble que l’eau distribuée aux joueurs de Glons provenait du robinet et donc du réseau de distribution local. Aucun joueur de Magnée ne serait souffrant… L’enquête est en cours.

Sur les réseaux sociaux, les réactions fusent. On évoque même la présence de GHB, ou « drogue du viol » dans l’eau. Une information à prendre au conditionnel, du moins tant que les analyses n’ont pas livré leur verdict et que lumière n’a pas été faite sur cette sombre et triste affaire.

+Nous vous tiendrons informés des suites de cette affaire dans les journaux l’Avenir, sur lavenir.net et lgfoot.be