Ngabo Mwizerwa (ex-La Calamine): « J’aimerais revenir en Belgique ! » [Interview]


Ngabo Mwizerwa (ci-dessus – bas blancs) évoluait à La Calamine par le passé.


 

Frère de Jabo Mutsinzi, qui devrait évoluer à Spa la saison prochaine, l’offensif Franco-Rwandais Ngabo Mwizerwa n’est pas inconnu dans notre région, puisqu’il a évolué un an et demi à La Calamine, c’était en 2006-2007. Aujourd’hui, cet ancien international rwandais d’à peine 24 ans envisagerait positivement un retour en Belgique. Interview : (…)

 

– INTERVIEW: LGFOOT.BE

Ngabo, vous êtes passé par la Belgique au cours de votre carrière. Quel a été votre parcours de footballeur tant qu’à présent ?
J’ai réalisé ma formation en région parisienne et en grande partie à l’US Créteil-Lusitanos qui évoluait à l’époque en ligue 2. J’y ai joué en séniors et en réserve (cfa2). J’avais 19 ans à l’époque et j’ai eu la chance d’être appelé en équipe nationale du Rwanda. J’ai rencontré Joao Elias, Desiré Mbonabucya, Henry Munyaneza, Saïd Abedi Makasi et bien d’autres. Lors de la saison 2006-2007, j’ai signé en D3 à La Calamine, où je suis resté un an et demi avant d’aller au FC Wiltz 71, en D1 luxembourgeoise. Après cela, j’ai décidé de revenir en région parisienne pour me relancer…


Quel(s) souvenir(s) gardez-vous de votre passage en Belgique ?
Je garde de très bons souvenirs de mon passage à La Calamine, où j’étais très populaire du fait que j’étais le seul black (rires). Tout le monde a toujours été très gentil avec moi, et sportivement, j’ai beaucoup appris au contact de bons joueurs comme Guillaume et Jean-Sébastien Legros, Davy Scatone, Nassim Courail ou d’entraîneurs de qualité comme Joseph Lonneux ou Phillipe Derwa.



Avez-vous joué un rôle dans le transfert de votre frère Jabo Mutzinsi à Spa ?
Oui et non. Oui dans le sens où j’avais un contact en Belgique et c’est par son intermédiaire que mon frère est entré en contact avec Spa, mais après pour tout ce qui concerne la signature tout le mérite revient à mon frère.

 

Quels sont vos objectifs pour le futur ?
J’aimerais continuer de progresser et m’épanouir en pratiquant ma passion, en espérant jouer le plus haut possible. J’aimerais beaucoup retenter ma chance à l’étranger et particulièrement en Belgique, un pays que j’apprécie beaucoup. Je crois que lors de mon premier passage, j’étais un peu trop jeune, car je n’avais que 20 ans. Aujourd’hui, à 24 ans, je pense que sportivement comme mentalement, je suis plus régulier et puis désormais…je marque des buts (rires) !



Ngabo, lors de la présentation de l’effectif calaminois, en 2006.




Mwizerwa, durant son époque luxembourgeoise.