Liégeois d’ailleurs : François Henke cartonne à Spouwen

alt
Henke est actuellement le meilleur
buteur de la promotion C.

  • Meilleur buteur de la promotion C avec 11 buts, François Henke marque désormais comme il respire. Portrait d’un Liégeois bien établi en terre limbourgeoise. Quoique ! (…)
    François Henke, vous êtes liégeois et vous jouez en terre limbourgeoise. Pourquoi ?

    Après avoir évolué dans les jeunes au Standard (10 ans) puis à Genk, j’ai connu l’équipe première avec Visé à 19 ans et Seraing deux ans après. J’ai quitté la terre wallonne pour aller à Spouwen où j’ai évolué la première année avec des gars comme Jean Nicolas et Brahim Ibhamdam (NDLR : Ils jouent désormais tous les deux à Tilleur).
    Je suis resté deux ans et j’ai eu une moyenne de 15 goals par saison. Ensuite, j’ai eu des contacts avec des clubs plus huppés, mais j’ai opté pour Veldwezelt où je suis resté deux ans en division 3 et où j’ai inscrit 12 goals la première saison.
    Après, je suis parti à Hasselt où j’ai passé une première demi-saison maussade notamment avec Terrence Genaux, Max Mare et Quentin Falcione. Je suis retourné à Spouwen où j’ai inscrit 6 buts en 11 matchs pour la deuxième partie du championnat et donc j ‘ai re-signé une année de plus pour ce club.
    Cette saison, je suis pour le moment meilleur buteur de la promotion C avec buts. J’évolue comme avant droit ou gauche, plus comme passeur que buteur. Je viens justement d’avoir mes 28 ans et pour le moment je travaille chez Ikea.

    Pourquoi ne pas jouer en promotion D ?

    Je suis passé par Seraing à l’époque du regretté Régis Genaux et ensuite avec Alain Bettagno. Je n’ai eu aucune proposition de club wallon. Revenir en terre wallonne dans un club ambitieux serait une bonne proposition.

    Quels sont vos qualités et défauts ?

    J’aime le beau jeu en un temps. Je suis vif, j’ai une bonne vista, de la technique, j’efface souvent mon homme en un contre un par des gestes techniques ou autres. Ma dernière passe est souvent décisive, mais je n’ai pas de jeu de tête et je ne suis pas un grand fan des duels.

    Quels sont les gars qui vous ont marqué ?

    Comme entraineur,j’ai eu dans les jeunes Tahamata au Standard et en équipe première, Gilbert Bodart à Visé était super. Luc Beyens (Veldwezelt) et Norbert Beuls (Spouwen) m’ont beaucoup appris !
    L’année passée, avec Hasselt ,on a joué en préparation contre Galatasaray. C’était impressionnant avec des joueurs comme Arda et Rijkaard comme entraineur. Sinon, j’ai été heureux d’avoir pu joué contre des joueurs comme Patrick Goots, Kurt Van De Paar. Gunter Verjans m’a le plus marqué autant humainement que footballistiquement.

    Jetez vous un œil sur la série D?

    Je suis chaque semaine toute les divisions et bien sur la promotion D. Je n’ai pas eu beaucoup l’occasion cette année d’aller voir un match, Juste Elsaute-Liege mais c’était un match, qui pour moi, n’aurait pas du être joué pour des raisons climatiques. Mais, je dirais que Walhain et Ciney sont les deux équipes qui se battront pour le titre et que le FC Liège accrochera le tour final.