Jérôme Regnier (Blegny, ex-Malmedy) a joué sous le nom de… son frère !


Oui, vous avez bien lu: Jérôme Regnier, joueur de Blegny passé, par exemple, par Malmedy, a joué sous le nom de son frère pour des raisons qui nous échappent…


Ainsi, comme expliqué par l’Avenir du Luxembourg (et via AlSport), le dimanche 7 avril, Paliseul se rendait à Sibret, en championnat de P2A luxembourgeise. Les Sibretois l’ont emporté 3-1. Du côté de Paliseul, c’est Cyrille Regnier qui a sauvé l’honneur en fin de partie.

C’est, du moins, ce qu’ont cru les joueurs et supporteurs sibretois, ce jour-là. Mais aussi les personnes qui ont lu le compte-rendu de la rencontre dans la presse, le lendemain. Le numéro 20 de Paliseul, qui a inscrit le but, s’appelait bel et bien Cyrille Regnier, sur la feuille de match. Mais seulement sur la feuille de match.

Car en réalité, Cyrille Regnier se trouvait à quelques milliers de kilomètres de là, au moment où il était supposé inscrire ce but. Militaire de profession, il s’était envolé trois jours avant la rencontre pour les îles Canaries (Espagne), dans le cadre d’une opération militaire d’une durée de trois semaines.

Mais qui était ce fameux numéro 20, alors ? La supercherie a été rapidement mise au jour. Il apparaît, en fait, que c’est Jérôme Regnier, le frère du joueur paliseulois, qui a joué sous le nom du prétendu buteur. Un Jérôme Regnier qui n’est aucunement affilié à Paliseul. Formé à l’UR Namur et au Standard, il évoluait à Blegny (promotion D) cette saison, avant de quitter le club liégeois, voici quelques semaines.

A l’origine de cette manœuvre pas vraiment réglo, on retrouve Tony… Regnier, papa des deux joueurs et entraîneur de Paliseul.

Reste à comprendre pourquoi Paliseul a utilisé ce stratagème. Celui-ci est d’autant moins compréhensible que le match ne revêtait pas une importance capitale et que Paliseul ne manquait pas de joueurs ce jour-là…