P2B : Fabri sort déjà Fléron de l’ornière

  • Remplacé par Guy De Munck à Couthuin, Ernaldo Fabri réussit ses débuts avec son nouveau club : Fléron vient en effet de réaliser un joli 4/6 ! Découvrez la méthode Fabri ci-dessous (…)


Ernaldo Fabri n’aura pas mis trop de temps à retrouver de l’embauche. En effet, quelques jours après la fin de son aventure couthuinoise, « Ernie », comme l’appelle son pote Christian Tombal, a trouvé chaussure à son pied en répondant à l’appel du pied de Fléron, club en mauvaise posture en P2B. « Un des joueurs de Fléron a glissé mon nom au président Moreau. Ce dernier m’a contacté et j’ai d’abord décidé, avant d’éventuellement accepter le challenge, d’aller voir l’équipe. Je me suis retrouvé un dimanche à Hermée et après avoir pesé le pour et le contre, j’ai répondu favorablement. » Avec un average de 3-23 et un bilan de 0 point en 7 matchs, la tâche de Fabri n’était pas simple. La mission première du nouveau coach des Jaune et Noir a été de rendre une certaine stabilité à la défense et les résultats ne se sont pas fait attendre. Un match nul face à Melen (1-1) et une victoire (0-1) à Battice ont permis à Fléron d’engranger quatre points en deux rencontres. Les Fléronnais ont ainsi laissé la lanterne rouge à Herstal et reviennent dans le parcours.

« Les infrastructures sont magnifiques et quasi neuves, avec des terrains splendides, à faire envier certains clubs de P1, ajoute encore le beau-frère de Philippe Derwa. On sent que ce club a un certain potentiel. Le groupe des joueurs a un certain talent et était dirigé par Alain Parmentier, qui aurait été limogé. Des garçons comme Philippe Verdone dans les buts ou Frédéric Sauvage, Dosogne et Lancelotti ont joué en P1 avec un certain succès, sans oublier Mehdi Jebbour qu’on a connu à Bas-Oha. Les points que nous venons de prendre sont encourageants pour la suite car ils ont été pris face à des équipes qui jouent le haut du panier. Nous devrions, si cela continue de la sorte, terminer dans le ventre mou.»

Le système de jeu ? Fabri l’a adapté, en fonction des joueurs mis à sa disposition. « J’ai effectivement tenté de remettre chaque joueur à sa place de prédilection. Chose difficile car j’ai plusieurs joueurs pour une place, mais le groupe est très réceptif. Je n’ai vu que trois rencontres, mais je pense pouvoir dire que la grande différence entre la série A et la série B se situe au niveau du physique. Le jeu de la 2B s’apparente parfois au mini-foot et l’engagement physique y est un peu moindre qu’en 2A. » De plus, Ernaldo Fabri pourra bientôt compter sur un nouvel élément en la personne de Christian Tombal. En effet, l’ex-coach de Faimes a signé son affiliation et devrait rapidement être en ordre administrativement parlant.

Encore un qui devrait apporter à Fléron la stabilité voulue pour gommer un début de saison catastrophique.{jcomments off}