P2A : Solières – Oreye sera rejoué le 8 avril


Caserini et Solières joueront à nouveau contre Oreye.

  • Le match entre Solières et Oreye avait été arrêté alors que le marquoir indiquait 2-3 et parce que, selon le rapport de l’arbitre, Christian Dandoy refusait de quitter le terrain alors qu’il venait d’être exclu. Dans un premier temps, Oreye avait été sanctionné d’un 5-0 et Dandoy avait été suspendu. En appel, Oreye a obtenu gain de cause.Le match sera finalement rejoué le 8 avril à 15 heures. Decouvrez ci-dessous les motivations de l’URBSFA. (…)

    Appel n° 155 – R. Oreye Union (2100) contre la décision prise le 1.12.2011 par le CP Liège. Match Solières Sport / R. Oreye Union (II prov. A) du 11.11.2011.
    En absence de l’arbitre et du club Solières Sport, excusés,
    Entendu la R. Oreye Union par la voix de son président M. Michel Vandergeeten
    Attendu que l’arbitre a mis fin à la rencontre à la 65ème minute, alors que le score était de 2-3 en faveur de la R. Oreye Union, du fait que le gardien de la R. Oreye Union, M. Christian Dandoy (voir ci-bas) n’avait pas encore quitté le terrain 4 minutes après l’ordre d’exclusion,
    Attendu que ce joueur a été exclu à la 61ème minute pour avoir porté un coup dans la nuque de son adversaire, alors qu’il s’apprêtait à dégager le ballon,
    Que les photos déposées en séance corroborent la version de la partie appelante selon laquelle cet adversaire a délibérément gêné son gardien lorsque celui-ci voulait dégager le ballon ; que le gardien a toujours gardé le ballon dans les mains ; que dès lors, il eût été impossible de donner un coup dans la nuque ; que la réaction du joueur adverse était plutôt celle de quelqu’un qui s’attendait à recevoir lui-même une carte jaune ; que le joueur avait déjà enlevé ses gants et sa vareuse, mais qu’il ne savait pas encore à qui les donner puisque l’équipe d’Oreye n’avait pas inscrit un second gardien sur la feuille et qu’il fallait se concerter avec l’entraîneur pour voir qui il allait mettre dans le goal ; que tout serait rentré dans l’ordre, mais que l’arbitre a mis trop vite un terme à la partie,
    Considérant sur base de toutes ces données que l’arbitre n’a pas épuisé tous les moyens dont il disposait pour mener la partie à bonne fin,
    Par ces motifs,
    Le Comité d’Appel 1ère Chambre déclare l’appel fondé et met la décision entreprise à néant.
    Dit que le match est à rejouer.
    Met les frais de la cause à charge de l’URBSFA.

    Appel n° 158 – Joueur Christian Dandoy (R. Oreye Union) contre la décision prise le 1.12.2011 par le CP Liège. Match Solières Sport / R. Oreye Union (II prov. A) du 11.11.2011.
    En absence de l’arbitre, excusé,
    Entendu le joueur en ses moyens de défense,
    Eu égard aux éléments développés ci-haut dans le cas de l’appel de la R. Oreye Union,
    Le Comité d’Appel 1ère Chambre déclare l’appel fondé et met la décision entreprise à néant. Ne retient rien à charge du joueur Christian Dandoy.