Bellevaux (P4D), dernier sans le moindre point: l’analyse d’un échec


Christophe Bonnelance, le portier de Bellevaux.

  • Après treize journées de championnat, le constat à Bellevaux est implacable. 0 point, 55 buts encaissés et seulement 5 inscrits. Au sud de la province, on fait grise mine. Mais comment expliquer cette entame de saison catastrophique? Christophe Bonnelance, le courageux portier de Bellevaux, nous livre son analyse : (…)

    « Je crois qu’il y a différentes raisons pour expliquer notre situation, confie le gardien de but arrivé cet été en provenance de la SRU Verviers, et qui jouait à Stavleu par le passé. Nous avons dû reconstruire une équipe rapidement, et sans moyens. Par rapport à la saison dernière, presque tous les joueurs sont partis. Du coup, on a misé sur des jeunes, des gars de la réserve, et des anciens de la SRU Verviers. Mais cela n’explique pas tout. L’envie et la volonté de certains sur le terrain reste à travailler. » Heureusement, éclaircie dans la grisaille, « l’ambiance est bonne malgré tout. Les solutions passent par un travail aux entraînements, et plus de présence à ceux-ci! ».