Tic et Tac – Mon grand père m’a dit : Episode 9


Tous les mercredis, retrouvez l’historique tactique de la Coupe du Monde  et tout cela, réalisé par Philippe Derwa, entraîneur diplômé.


Découvrez l’épisode numéro 9 ci-dessous




Mon grand-père a dit: (9 )

 

 

15‭ a‬oût,‭ ‬jour de mon anniversaire et dimanche de surcroit,‭ ‬les festivités organisées à l’avance nous dirigent vers l’arrêt de bus.‭ ‬Panier de victuailles,‭ ‬maillot de bain enfilé,‭ ‬bouée à la main,‭ ‬pelle râteau et sceau dans le sac à dos,‭ ‬direction‭ ‘‬Le domaine de Chêvremont ‭’‬.
Soleil,‭ ‬maillot de bain,‭ ‬piscine et sable fin…‭ ‬Vous avez bien sûr compris ‭ ! ‬Le Brésil s’installe dans l’esprit et sur les lèvres de mon grand-père.‭
« ‭Brésil, champion du monde‭ ‬1958. ‭ L‬es grandes lignes tactiques du football sont tracées,‭ mais ‬toutefois il en manque une.
La tactique est au service des joueurs et non l’inverse.‭ Cel‬a veut dire mi p’tit crèton,‭ ‬que l’entraineur doit trouver le meilleur système de jeu par rapport aux qualités des joueurs qu’il aligne sur le terrain et par rapport aux qualités et défauts de l’adversaire ‭ »‬.
‭    ‬Le plus bel exemple étant le Brésil qui,‭ ‬bien que champion du monde en‭ ‬1958‭ ‬en‭ ‬4-2-4,‭ ‬sera de nouveau champion du monde au Chili en‭ ‬1962‭ ‬mais cette fois ci en‭ ‬4-3-3


Si l’on compare avec‭ ‬1958,‭ ‬la grande différence est dans le renforcement du milieu de terrain qui passait de‭ ‬2‭ ‬à‭ ‬3‭ ‬joueurs et le travail défensif plus intense demandé aux extérieurs.
Eh bien voilà mi p’tit fi,‭ ‬en quelques lignes on vient de passer de‭ ‬10‭ ‬attaquants en‭ ‬1860‭ ‬à‭ ‬6‭ ‬défenseurs en‭ ‬1962.‭ ‬Même ta grand-mère a fait moins d’histoire !‭ A‬vec elle c’était plutôt droit au but…. »

“Jean,‭ ‬tu ne vas pas djaser d’fèsse avou mi pitit fi !”