Tic et Tac ( Episode 10) : Quand Robert Waseige explique le 4-4-1-1

Tous les mercredis, retrouvez l’historique tactique de la Coupe du Monde  et tout cela, réalisé par Philippe Derwa, entraîneur diplômé.


Découvrez l’épisode numéro 11 ci-dessous

Mon grand-père a dit: (11)

Dix huit heures, revenant de sa partie de pétanque avec deux heures de retard, le cigarillo éteint dans le coin de sa bouche et une tarte aux macarons derrière son dos, Grand-père s’écria:  » J’ai pris un pêket avec Robert Wasseige. Alors, en retard pour en retard, je me suis arrêté à la boulangerie. « 

Bien vu pépère !

 » Robert me disait justement mi p’tit fi que l’Angleterre a remporté le championnat du monde 1966 en 4-4-2. Le 4-4-2 peut se moduler de deux manières différentes, celle choisie par l’Angleterre était le 4-4-2 en système défensif et le 4-2-4 en système offensif en fait très très proche du système brésilien de 1958. La seconde variante était de jouer en 4-4-2 en possession du ballon et en 4-4-1-1 en perte de balle. Cette variante était principalement axée sur la contre-attaque : laisser venir l’adversaire sur les flancs et repartir dans son dos côté ballon utilisant l’espace qu’il vient de nous libérer. »



Avions-nous fait le tour des évolutions tactiques ?

 » Hé là, s’exclama Guillemine, ne va nin trop reû m’fi, il ne t’a pas encore parlé des Hollandais, des Allemands et des Italiens ! Mais en attendant, il a bien besoin d’une sokète et nous de tarte aux macarons ».