Tic et Tac – Mon grand père m’a dit : Episode 15, l ‘Argentine des Kempes et Ardiles

Tous les mercredis, retrouvez l’historique tactique de la Coupe du Monde  et tout cela, réalisé par Philippe Derwa, entraîneur diplômé.


Découvrez l’épisode numéro 15 ci-dessous



Mon grand-père a dit : (15)

Particulier, très particulier…

 » Jean, tu te rappelles le président qui a remis la coupe en uniforme militaire ? Celui qui portait un nom comme pour nettoyer. Allez, comment donc ? J’avais presque peur que les joueurs de l’Argentine ne gagnent pas. « 

 »  Le Général Videla, enchaina mon grand-père. Il me faisait penser à celui des Jeux Olympiques de 1936, le petit moustachu qui mettait sa main à côté de son oreille pour dire bonjour, comme s’ il n’entendait pas bien « 

 » Ni djase nin de ça ! Raconte au p’tit l’ Argentine 1978 « 

 » Je suppose que tu as remarqué mon gamin qu’à chaque coupe du monde, il y avait une innovation tactique. Les Argentins ont basé tout sur une préparation physique exceptionnelle qui allait leur permettre d’exécuter leur arme secrète à la perfection: les reconversions rapides. Le 4-3-3 était leur système de base, axé sur une reconversion défensive très rapide partant du principe que, à la fin de l’action offensive chaque joueur se repositionnent dans la zone la plus proche. Dès que la récupération du ballon était faite, l’Argentine pratiquait par jeu long sur les ailes en ciblant les zones libérées lors du travail défensif.



Nous pouvons résumer comme suit :

  – Utilisation de longs ballons pour passer au-dessus de l’entrejeu adverse et en perte de balle

  – Repositionnement le plus rapidement possible dans sa moitié de terrain. Des joueurs spécifiques étaient nécessaires à cette application. Kempes,Luque, Ardiles étaientt les leaders.« 

 » C’était la mode des cheveux longs et des shorts tellement courts qu’on aurait dit des maillots de bain brésiliens,hein Jean. A chacun sa coupe «