La rubrique de Derwa (4) : foot national, foot régional et tactique en 3 questions

Closset quittera Weywertz pour rejoindre Minerois.


Chaque milieu de semaine, retrouvez la chronique de Philippe Derwa (entraîneur passé par Aywaille, La Calamine, Blegny, Waremme et Seraing) qui répondra à trois de nos questions. Une première sur le foot national, une seconde sur l’actualité régionale et la troisième sur un aspect tactique.



Comment peut-on expliquer la surprenante défaite de Liège à Faymonville ?

 

Tout simplement par un excès de confiance d’une équipe qui gagne presque tout. Cela arrive au moins une fois par saison et ce genre d’événement est souvent salutaire pour le premier de classe qui se remet ainsi en question et qui repart d’un bon pied ensuite. Je pense que cela va être le cas pour les Sang et Marine. Les joueurs seront ainsi obligés de se reconcentrer.

 

On entend déjà que des transferts ont lieu et nous ne sommes qu’au début février. N’est-ce pas fausser les championnats ?

 

L’exemple vient d’en haut. Quand on voit qu’en D1, un joueur peut jouer quinze jours après contre son ancien club, plus rien n’est étonnant. De là, à fausser un championnat, je ne pense pas. Car le joueur transféré n’a aucun intérêt à en garder sous la pédale. Bien sûr, si le transfert se fait entre deux clubs qui jouent pour le même accessit et qu’ils doivent encore se rencontrer, c’est plus problématique. Mais en général, les transferts qui sont déjà mis à la lumière à cette période sont des transferts entre clubs qui ne jouent pas dans la même série.

 

Que veut dire « décalage du back » ?

 

Je joue au back au sein d’une défense composée de quatre défenseurs et l’équipe adverse est en possession du ballon. Le flanc offensif adverse va recevoir le ballon et je démarre dans sa direction pour le mettre sous pression. C’est une spécificité du terme ‘ défendre en avançant’ et ce mouvement a des conséquences en cascade. En décalant vers l’avant, je vais me retrouver à la hauteur de mes milieux et nos défenseurs ne sont plus que trois. L’entraineur qui impose le décalage des backs doit prévoir son organisation après ce décalage