La rubrique de Derwa (14) : Les Diables Rouges, foot national et foot régional en 3 questions

Chaque semaine, retrouvez la chronique de Philippe Derwa (entraîneur passé par Aywaille, La Calamine, Blegny, Waremme et Seraing) qui répondra à trois de nos questions. Une première sur le foot des Diables Rouges, une seconde sur l’actualité nationale et la troisième sur l’actualité régionale.


Januzaj doit faire partie du groupe des Diables pour aller au Mondial ?

 

Je ne pense pas que Wilmots va le prendre avec lui. Entre être un bon acteur et une grande star du cinéma, il existe une différence. Le garçon a certainement d’énormes talents, mais il doit encore jouer quelques matchs pour pouvoir revendiquer certaines choses. Je trouve aussi que le coach a bien fait de recadrer Mirallas. On peut avoir un avis sur la question, mais chacun doit rester à sa place et ne pas étaler ses états d’âme sur la scène publique.

 

Avec les transferts réalisés, Hamoir va monter en D3 ?

 

Je ne pense pas que le but premier du président Finocchio soit celui-là. Il a simplement saisi la bonne opportunité au bon moment et il a la chance de pouvoir faire ce qu’il veut quand il le décide. En plus, je crois que si ses gros calibres viennent à Hamoir, c’est parce qu’ils savent que l’aspect humain et social a un grand rôle et à ce niveau, le président Finocchio est un grand monsieur. C’est un patron qui n’a pas besoin d’être mis au devant de la scène. Si Hamoir monte, il est capable d’assumer et si ce n’est pas le cas, ce n’est pas un problème pour lui. Des joueurs comme les Legros et autres sont heureux d’aller à Hamoir car ils ne s’entraineront peut-être plus autant qu’en D3 et le nombre de blessures risquent ainsi d’être moins important et ils vont pouvoir s’amuser en jouant à un bon niveau. Je pense aussi qu’il a voulu remettre les pendules par rapport à certaines personnes.

 

Beaucoup de jeunes veulent changer de club et sont coincés par l’aspect financier. Avez vous une idée pour les aider ?

 

Dans un rayon très proche (+- 10km), il faudrait passer un pacte entre clubs qui n’évoluent pas au même niveau. Les clubs s’engageraient pour une saison à ne pas réclamer une somme d’argent pour le transfert d’un garçon. Ainsi, par exemple, un junior qui n’a pas le niveau ou pas l’envie de jouer un P1 pourrait s’essayer en P2 ou en P3. Un club qui ne possède que 5 cadets d’un niveau moindre pourrait profiter des cadets du club voisin qui possède un noyau de 20 cadets. Bien sûr, ce pacte serait à négocier toutes les saisons et n’est intéressant que si les clubs qui le signent évoluent à des niveaux différents. Cela permettra aussi au club de garder leur essence et leur esprit et de ne pas devoir travailler dans la même optique que le voisin.